Voyage en Argentine : de la Terre de feu à Iguazu

Un voyage en Argentine c’est danser le tango à Buenos Aires, explorer les sommets andins en supportant l’altitude grâce aux feuilles de coca, rendre hommage à la Pachamama chez les cojas, s’extasier devant les chutes d’Iguazu mais aussi partir sur les traces de Magellan en Terre de feu, au bout du monde. Partir en Argentine c’est faire un voyage unique dans un pays aux paysages grandioses et démesurés. On vous emmène découvrir le pays du tango du sud au nord, d’Ushuaïa à Iguazu.

Ushuaïa et la terre de feu

Balayée par les vents, la terre de feu offre le spectacle d’une nature puissante et grandiose. Depuis sa capitale Ushuaïa, la ville du bout du monde, on peut explorer ce territoire, les alentours de la ville.

  A 3 063 km au sud de Buenos Aires, à la fin de la route n°3, nous sommes au bout du monde, en plein cœur du parc naturel de la Terre de Feu qui donne sur le canal Beagle. C’est un endroit idéal pour admirer l’une des plus belles forêts d’Argentine et faire les treks les plus intenses de votre vie. Vous explorerez une faune et une flore unique mais aussi des lacs, des glaciers ou encore des barrages de castors. Mais ce qui attire le plus les visiteurs c’est une petite île sur laquelle se trouve une minuscule cabane qui fait office de poste du bout du monde et son facteur Martin. Ils sont des centaines à venir tous les jours pour envoyer des cartes postales ou faire tamponner leur passeport avec la mention « bout du monde » et obtenir leur certificat de visite. Enfin on peut aussi emprunter la voie ferrée qui témoigne du passé de bagne d’Ushuaïa. Un train emmenait les prisonniers couper du bois. Aujourd’hui cette voie de 7km est transformée en circuit touristique et vous la parcourrez à bord d’un train tiré par une locomotive à vapeur, réplique exacte des anciennes. Vous pourrez aussi naviguer sur le canal Beagle au départ d’Ushuaïa vers Isla de los Lobos pour observer de près les lions de mer et continuer et continuer votre traversée pour apercevoir des épaves de bateaux échouées, un spectacle à couper le souffle.

Le train des nuages et les sommets andins

S’envoler vers l’Altiplano (les hauts sommets andins) en train, c’est possible grâce au train des nuages. Au départ de ce train des vendeurs proposent des feuilles de coca pour éviter le mal d’altitude. Si elles sont interdites en Argentine, elles sont tolérées dans la province de Salta car il serait impossible de profiter des sommets de la cordillère des Andes sans elles.

Ce train, qui circule aujourd’hui dans un but uniquement touristique, relie 2 fois par semaine Salta à San Antonio de Los Cobres, la gare la plus haute du pays. Les touristes découvrent les sommets andins sur fond de musique locale. Durant les 15h de trajet, le train traverse 21 tunnel et 29 ponts et 13 viaducs. L’animateur du wagon raconte l’histoire du train, explique comment le train peut prendre autant d’altitude (il monte jusqu’à 4 200m) mais aussi comment utiliser les feuilles de coca.

Cependant attention, malgré les feuilles de coca, 4 000 m d’altitude ça peut parfois être difficilement supportable. C’est pourquoi chaque wagon a sa propre bouteille d’oxygène et un wagon médicalisé accueille même les victimes de malaise.

Si vous supportez bien l’altitude, c’est quand même un moment magique lorsque le train sort des nuages et que ‘on aperçoit les sommets andins. Vous ferez une étape 7h après le départ pour une virée shopping avant de repartir jusqu’à San Antonio de Los Cobres puis de faire demi tour et de rentrer à Salta.

Buenos Aires

Buenos Aires est une capitale aux allures européennes si on ne regarde pas les quartiers pauvres. Buenos Aires c’est en fait une multitude de capitales européennes rassemblées en un même endroit avec des styles qui s’accordent plus ou moins bien selon les quartiers. Le meilleur moyen pour se déplacer dans la ville c’est le métro.

L’un des incontournables est d’aller sur la tombe d’Evita Peron dan le cimetière de Recoleta. Il est également très agréable de parcourir les canaux en bateau taxi dans le quartier du Tigre à 5mn seulement du centre ville. C’est la partie la plus habitée de Buenos Aires et des bateaux super marché passent devant les maisons pour ravitailler les gens.

Mais à Buenos Aires, tout se visite ! Le stade de foot de la Boca, la frégate Sarmiento, bateau école de la marine argentine, amaré à Puerto Madero et transformée en musée pour se replonger dans l’ambiance de la vie des marins en haute mer. Même la chambre du sénat se visite !

La route 40 : à la rencontre des cojas

La route 40 c’est la plus longue route nationale d’Argentine. Elle traverse le pays du nord au sud. Mais en réalité c’est plus qu’une route, c’est un décor splendide dans lequel on imagine parfaitement se jouer un western. C’est aussi l’histoire de l’Argentine, la piste des indiens autrefois et elle permet de visiter le nord ouest argentin. Dans la province de Jujy, on part à la rencontre des cojas, les descendants des indiens qui habitent la cordillère des Andes. Comme leurs ancêtres incas, ils vouent un culte à la Pachamama, la terre maternelle. Ils vivent uniquement de l’agriculture, de l’élevage et de l’artisanat. Depuis qu’ils sont devenus une attraction touristique, ils vendent également des petits paquets de sable. Vous visiterez aussi la vallée des peintres et sa symphonie de couleurs (ocre, jaune, rouge, vert) produite par sa grande variété de roches, souffre, sulfate de cuivre… et le tropique du capricorne, matérialisé par un monolithe.

Toucans, tapirs, pumas, bienvenue aux chutes d’Iguazu

Même si on a vu des photos et des vidéos des chutes d’Iguazu, on reste abasourdi la première fois qu’on les voit en vrai. Sur un front large de 2,5 km des millions de tonnes d’eau se déversent dans un fracas assourdissant 75m plus bas. San Martin, Adam et Eve, Bosseti, ce sont quelques un des noms des 275 cascades qui composent les chutes. On les visite du côté brésilien et du côté argentin. Pour les admirer, il vaut mieux les observer du côté brésilien mais pour un véritable contact charnel avec la nature, c’est du côté argentin que ça se passe. Le jeu de passerelles et les bateaux qui permettent de visiter les chutes du côté argentin plonge les plus courageux des visiteurs jusque sous les chutes ! Iguazu ce ne sont pas que les chutes, c’est un parc naturel de 75 000 hectares qui les entoure. Et la forêt regorge d’animaux exotiques. Des oiseaux, comme le fameux toucan. Un parc ornithologique se trouve d’ailleurs du côté brésilien. Pour admirer dans son ensemble ce décor, rien ne vaut un survol d’Iguazu en hélicoptère pour compléter la visie des chutes et du parc naturel.

L’Argentine c’est décidément un pays pour les amoureux des grands espaces et de la nature. Du nord au sud, de la terre de feu en passant par la cordillère des Andes jusqu’à Iguazu, votre voyage en Argentine ne vous laissera pas indifférent.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous n'êtes pas un robot ? Prouvez-le (sécurité) : *